Edition XXVIII
Paru le 02 Avril 747
x

Avril, le mois de vacances, le mois du beau temps.
Le soleil est de retour, en compagnie d'oiseaux et des fleurs qui bourgeonnent.
Le rhum coule à flots , les monstres envahissent les îles et les pirates..
se tordent de rire ?

Hé oui, hier, c'était le premier avril, l'heure de la blague et des pitreries !
Vous vous êtes amusez hier ? Racontez-vos meilleures blagues ou vos gags !


En attendant vos histoires, rien de tels qu'une VDO pour se détendre !
Ragots, textes et interviews, rien que pour votre plaisir !

Bonne lecture !


------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sommaire :
- SurvInfo de Bloody
- "Enquête exclusive" de LylyS
- No titre: Chapitre 1: La bataille des plaines de Coral." par Anne O'Nym
- "La volonté" de Spoken
- "A la recherche d'un étrange poisson" de Llynn
- "Florilèges de Poèmes" par Ystos
- "Une nuit d'horreur" par Sabrapaille
- Ragots à gogo !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

SurvInfo

Depuis février, il s'en ai passé des choses ! Etes-vous au courant de tout ? Oui ? Non ? Prout ? Ne craignez rien, je vais vous faire un résumé !
Ou mieux ! Je vais vous la chanter !

* prend sa mandoline et commence à jouer *

" Nouveauté, nouveauté, manger des fruits variés,
Pour retrouver des Pa et battre les monstres scélérats
Vous préférez être spectateur que guerroyeur ?
Regardez les guerres sur les cartes pour supporter votre équip..atte

Nouveauté, Nouveauté , la traque est relancée
La Colporteuse vous épie et vous vends aux plus offrants !
Cachez-vous bien sur une ile, sinon aurevoir votre belle prime
Et une fois en prison, vous êtes à l'abandon !

Nouveauté, nouveauté, Une nouvelle page d'accueil
pour connaitre toutes les actualites inoui...iel
En plus, une nouvelle migration du serveur
Pour alléger et débuguer (enfin presque)

Nouveautés, nouveautés , correction , correction
Pleins de nouvelles choses pour finir en proses
Et ....



* La suite de la chanson n'a pas pu être terminée, car un écureuil sauvage a bombardé Bloody de noisettes... Beaucoup de noisettes*

A bientôt pour des futures SurvInfo!

Bloody


------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Enquête exclusive

Vous êtes vous déjà demandé à quel pirate vous pourriez confier votre vie ? Celui avec lequel vous auriez le plus de chance de survivre sur une île déserte ? Ou encore le pirate qui serait le plus apte a vous remonter le moral un soir de déprime ? Oui ? Non ? Peu importe. Cette rubrique vous apporte les réponses à ces questions !
Après une enquête rondement menée, après avoir interrogé une bonne partie d'entre vous, après avoir récolté et comparé vos réponses, nous vous révélons maintenant les résultats.


Imaginez vous coincé sur une île dépourvue de civilisation avec à peine de quoi vous défendre. Avec qui auriez vous le plus de chance de survivre ? Qui serait la seule personne digne de vous tenir compagnie dans cette situation délicate ? D'après cette enquête c'est notre cher BarbeNoire qui serait le compagnon idéal.

Et si maintenant, je vous demandais de choisir une personne à qui confier votre vie. Et bien sachez que nombreux d'entre vous choisiraient de mettre leur vie entre les mains de Pikpasmasalad.

Pour vous remonter le moral si ça ne va pas, Stupeflip semble majoritairement vous être le choix le plus approprié. A la rédaction, on reconnaît sans mal que ce pirate a du piquant ! Mention spéciale pour Jefflefou, qui talonnait Stupeflip, sûrement grâce à ses frasques rocambolesques.

Pour ce qui est de ne sauver qu'un seul et unique pirate de Survivors, malgré le grand nombre de pirates interrogés c'est une drôle d'égalité qui oppose le modérateur Pikpasmasalad à la rédactrice LylyS.

Si vous comptez faire votre testament dans les semaines à venir, ce qui suit peut vous aider. Slip sera ravi d'apprendre que c'est son nom qui est sorti en majorité en réponse à la question « A quel pirate légueriez-vous votre héritage ? »

Enfin, si vous deviez partager votre dernier tonneau de rhum, Willow apparaît comme étant le pirate qu'il vous faut. Cela s'explique apparemment simplement ; On a eu ouïe dire qu'il ne tenait pas l'alcool, ça fera plus de rhum pour vous !


BONUS : LES GRANDS ESPRITS SE RENCONTRENT.


Vous avez été nombreux à être interrogés au cours cette enquête, et forcément certains d'entre vous ont eu des réponses qui correspondent. Cette rubrique bonus mets à l'honneur ces preuves d’amitiés et vous offre le moment émotion de la semaine :

Commençons par Willow et David, qui se confieraient, sans hésiter, mutuellement leurs vies.

Continuons dans le même thème avec nos deux quasi-légendes vivantes que sont Pikpasmasalad et Kyo, qui sont tout deux d'accord sur le fait qu'ils confieraient leur vie à l'autre. En effet, après tant d'années à voguer côte à côte sur les eaux de Survivors, une confiance aveugle s'est développée entre les deux pirates.. On en verserait presque une petite larme tant c'est beau.

Restons avec Pikpasmasalad qui est cette fois tombé d'accord avec LylyS. Et oui, s'ils ne pouvaient sauver qu'un seul pirate de Survivors, ils se choisiraient mutuellement. Comme c'est touchant..

Il en est de même pour Light et Slip qui se sauverait sans une once d'hésitation s'il le fallait.

Kyo et Willow eux, partageraient leur dernier tonneau de rhum ensemble. Et ça, pour des pirates, c'est une belle preuve d'amitié !

Quant aux deux amies Llynn et Light, les demoiselles savent qu'elles peuvent compter l'une sur l'autre pour se remonter le moral en cas de coup dur.

LylyS


------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Chapitre 1 : La bataille des plaines de Coral.


Un homme se tenait sur une chaise en bois qu’il s’amusait à basculer d’avant en arrière tout en rigolant. Cet homme était vieux, on lui eût donné 60 ans. Il avait les cheveux gris presque blancs, des rides parsemaient son visage et son corps, enfin de ce que l’on pouvait en voir. Ses vêtements étaient soyeux, il portait des colliers en or, ainsi que plusieurs bagues à ses doigts. Le calme régnait dans la pièce où il se tenait jusqu’à ce que soudainement deux enfants débarquent.

« Papa Deymox ! » cria l’un deux

« Raconte nous une histoire ! » s’exclama le second.

« Oh oh, mes enfants, je vous en ai déjà raconté plus que je ne saurais en vivre et il se fait tard, vous devriez vous préparer pour le repas. » dit l’homme en arrêtant de se basculer sur sa chaise.

« Ne t’en fais pas, nous avons tous notre temps » répondit l’un des deux enfants.

« Et nous n’avons pas faim ! » ajouta le second.

« Comme vous vous voudrez, mais si votre mère viens vous criez dessus, je n’en saurai pas le responsable. Quelle histoire voulez-vous que je vous conte ? » demanda Deymox.

« Celle avec les dragons papa ! » s’exclama le plus vieux des deux.

« Je vous l’ai déjà raconté cent fois celle-ci ! » rétorqua Deymox.

« Mais elle est si bien … avec plein d’aventures, de batailles, de héros et d’héroïnes ! » protesta ce même enfant.

« Papa, moi j’ai une question, comment as-tu eu toutes tes richesses ? » interrogea le plus jeune.

« Oh, cela remonte à bien longtemps, à l’époque où je n’étais qu’un jeune homme
je cherchais à me démarquer aux yeux de tous mais je n’y arrivais pas. Je n’étais qu’un simple valet au service d’un roi elfe. Certains disaient que j’avais une belle vie, mais moi je la trouvais tout autre. Cependant, à mon bonheur ou à mon malheur, cela dépend du point de vue : les temps changèrent et devinrent sombres. Notre monde, Golwyn, était sur le point de connaître le malheur ; il allait rencontrer la terrible sorcière Abassia ! »
Sur ces mots, Deymox vit dans le regard de ses enfants que son histoire les captivait ; il continua.

Au-delà des montagnes ardentes de La Sierra s’étendait les plaines de Coral. Elles avaient l’habitude d’être ensoleillées, verdoyantes et particulièrement calmes. Il était donc agréable de s’y promener la journée ou le soir en admirant le magnifique ciel cillé de toutes parts d’aurores boréales. C’était le lieu idéal pour les couples en quête de magie.

Effectivement, ce ciel et toute cette vallée avaient quelque chose d’indescriptible pouvant faire passer le plus horrible des trolls en gentille fée. Mais, c’était lorsque le soleil tapait fort sur les plaines que ce lieu semblait le plus magnifique, on avait l’impression que le sol était devenu transparent et lumineux, rayonnant de vie, d’une telle blancheur à en faire mal aux yeux. Cependant, pour la première fois de sa vie, ce lieu allait être souillé.

Une pluie s'abattit. Un homme se tenait debout, au milieu de cette plaine, une épée à la main. Il était blond et semblait assez jeune. Il portait un blason au dos avec dessiné dessus une créature mythologique, un Pégase blanc avec une corne noire et des yeux bleus azur comme un océan. Il était magnifique.


Notre homme était entouré d’autres créatures et ce qu’on lisait sur leurs visages était moins magnifique : de la haine à l’état pur. L’homme portant le blason, Elros, roi du pays des elfes de Almeran, se battait ardemment contre l’envahisseur. Il tranchait tous ses ennemis et était le plus vaillant des guerriers. Il ne laissait derrière lui qu’une mare de cadavres ; aucun ne lui résistait, pas même les cyclopes de son ennemi qui le chargeaient avec des massues faites à partir de racines d’arbre. Elros vit alors la maléfique sorcière Abassia, son ennemie, qui d’un seul mouvement envoyait valser dix de ses compagnons au sol. La voyant les mettre à terre groupe par groupe, Elros, d’un cri vengeur, lança :

« Avec moi mes frères ! Nous devons repousser l'envahisseur de nos terres ! »

Puis, il se dirigea vers Abassia mais cette dernière ne fit qu’une bouchée des quelques compagnons qui avaient suivi le roi pour la combattre. Elros, dernier à lui tenir tête, combattait en rendant coups pour coups à la sorcière. Aucun ne semblait fléchir jusqu’au moment où Elros trébucha sur un cadavre, la sorcière saisit immédiatement sa chance et, d’un mouvement de bras, créa une déflagration en direction d’Elros. Cependant le roi avait anticipé et il fit une roulade sur le côté. Malgré l’esquive, il fut quand même brûlé gravement au bras, ne pouvant plus tenir son épée correctement, cria:

« Retraite, sonnez la retraite ! »


Les elfes, désordonnés et désarçonnés par la décision de leur roi, se désorganisèrent et s’éparpillèrent, causant un massacre d’une ampleur indescriptible.
Abassia, voyant ce magnifique spectacle, fut ravie et gronda :

« Victoire !! A nous la victoire ! Regarder ces elfes qui fuient devant notre indescriptible puissance ! »

Des milliers de rire retentirent dans le ciel, que ce soit celui des Gorgounds, des Argemos ou des Arachnides, tous rirent devant l’impuissance de Elros et de ses hommes.
Elros n’en perdu pas son sang-froid pour autant, il ordonna à ses archers de couvrir la retraite de ses hommes afin d’en sauver le plus possible. Chaque vie était maintenant devenue précieuse pour lui dans cette guerre qui n’était pas prête de se terminer. »


Anne O'Nym


------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1er album : Le secret de la puissance

1er chanson : La volonté

La volonté....
Il faut de la volonté
Et pas du velouté
Pour espérer gagner
Il faut de la volonté

Faut pas les menacer
Pour espérer gagner
Il faut plutôt foncer
Sans jamais se retourner
Pour espérer gagner... (x2)

Rien ne peut t'arrêter
Rien ne peut t'empêcher
De gagner et triompher
Si tu as cette volonté

Alors cours
Cours cours
Cours cours cours....

Vers ta destinée
Vers ta destinée...
Car rien...ne pourra...
T'empêcher de gagner...


Spoken


------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A la recherche d'un étrange poisson


" Une légende raconte qu’un poisson aux reflets bleus azurs et visible par sa luminescence lors de nuits de pleine lune, serait capable d’assouvir tous les désirs de son possesseur. Ce poisson vivrait dans les eaux chaudes, aux alentours de Scarile" déclara un vieil homme à une jeune femme aux allures d'une vagabonde.

- Mais pour te l’avouer, on l’a jamais vu ce fichu poisson ! ajouta un autre homme à ses côtés, assis en contrebas. Plus d’un, ont passé des jours et nuits à sa recherche mais rien. C’est juste une légende pour faire rêver les gamins, rien de plus !

-Qu’est-ce que tu en sais ? Ça se trouve il existe ! rétorqua alors le vieil homme avec une pointe d’énervement.

Ils commencèrent alors à débattre de ce qui relevait d’affabulations et ce qui pouvait rendre véridique cette histoire. La jeune femme semblait captiver par les mots de ces deux étranges personnages. Elle portait une tenue sobre mais abimée par le temps, et parsemée de déchirures. Elle ressemblait plus, aux premiers abords, à un jeune homme plus qu’à une femme. Ses cheveux, quant à eux, coupés courts et noirs profonds, renforçait cette impression. L’horloge retentit douze fois, indiquant qu’il était désormais midi. En les entendant, elle disparut en un instant, laissant les deux hommes continuer leur débat.

Cette heure annonçait le départ d’un navire dénommé Fancy qui appartenait au fameux pirate Henry Every. La jeune demoiselle, nommée Helena, étant la fille de ce dernier, avait rejoint le navire. Il prenait le large en direction des iles du Sud, afin de se réapprovisionner en vivres essentiels, comme le rhum et la bonne compagnie. La destination plaisait bien à Helena, puisqu’elle comptait bel et bien trouver ce fameux poisson. Dans la soirée, elle raconta les propos que lui avaient dits les deux hommes. Son père se mit alors à s’éclaffer de rire, ce qui eut pour conséquence de la vexer. Il se mit alors à dire, entre deux rires :

- Mais voyons Helena, personne n’a jamais vu ce poisson, et ce ne sont que des tissus de mensonge ! De toute façon depuis tout ce temps, ce poisson doit bien être mort !

Elle ne prêta pas attention à ses mots, et quitta la pièce, vexée.

Le soleil commençait à teindre l’horizon de pourpre, et annonçait l’heure du renouveau. La journée commençait à peine, qu’Helena était déjà parée. Sa tenue avait complètement changé, comme pour s’accorder à sa mission : une tenue simple, aux couleurs sombres et qui révélait légèrement ses formes. Lorsque le bateau amarra sur les bords d’une ile perdue au milieu de nulle part, elle avait déjà posé ses pieds sur la terre ferme. Elle embarqua alors sur un bateau de fortune, que son père avait bien voulu lui céder face à son insistance, vers Scarile. Il fallait qu’elle agisse discrètement, puisque de nombreux autres pirates et équipages vivaient dans ces lieux. En effet, la chaleur douce et agréable ainsi que le temps ensoleillé plaisaient à beaucoup d’entre eux. Elle n’était pas vraiment habituée à ces temps si doux, étant née dans le nord et vivant la plupart du temps dans le froid et la glace.

Elle commença son périple alors dans les eaux turquoise où la chaleur devenait par moment insoutenable. Comme son père s’y attendait, le soir, elle revint bredouille et fatiguée. L’équipage devait rester une dizaine de jour, et chaque soir, c’était toujours la même rengaine : elle ne trouvait rien. Pour autant, elle ne perdait pas sa motivation, et gardait espoir.

Alors qu'il ne restait que peu de jour avant le départ du bateau. Elle décida de s'aventurer sur une île qu'elle avait repérée lors de ses nombreuses recherches infructueuses.
Sa superficie n'était pas vraiment importante, selon ses estimations, la journée lui suffirait à découvrir tous les recoins de celle-ci. Elle s'arma alors d'un sabre, et s'enfouit dans la végétation abondante et luxuriante de cet étrange îlot. Elle découvrit, d'abord, une jungle dont la diversité de plantes et animaux lui parut incroyable : en effet, elle avait rencontré d'étranges êtres et arbres qu'elle n'avait jamais vus auparavant. Elle se croyait totalement dans un autre monde.

Par la suite, elle fut d'autant plus étonnée lorsqu'elle constata, qu'à la lisière de cette forêt, s'étendait une plaine. La différence de luminosité lui empêcha de remarquer la présence d'un bâtiment assez déconcertant. Elle s'enfouit de nouveau dans la végétation et disparut. Ainsi, jusqu'à ce que la nuit tombe, elle continua son périple long et sinueux dans ce paysage de feuilles et de rivières. L'humidité et la chaleur ne l'aidaient pas dans sa quête et la hauteur des arbres lui empêchait de voir le temps s'écouler. Ainsi, lorsque la pleine lune fit son apparition et que le ciel se teinta d’un sombre bleu luisant, elle parvint enfin, à discerner la présence du monument par une forte lumière. Cette forte luminosité distinguée parmi tout cet amas de végétaux, guida ses pas vers ce dernier. Elle se dirigea alors vers ce temple qui l’attirait irrésistiblement. Plus elle s’approchait de lui, plus la luminosité la gênait dans sa vision. Elle ne réussit qu’à voir la présence, au sein de cet édifice, lorsqu’elle franchit le seuil de l’entrée, une longue étendue d’eau d’où jaillissait la lumière.


Cependant, on ne sut jamais plus que cela, puisqu’elle disparut à ce moment même.


Était-ce l’objet de sa quête qu’elle avait tant cherché, ou alors juste un mythe ? Personne ne sut. Mais la disparition de sa fille, détruisit Henry, qui perdit la vie peu de temps après, lors d’une guerre vouée à la défaite qu’il avait engagé, comme pour mourir en honneur. Selon certaines rumeurs, depuis ce moment, un étrange oiseau aux teintes sombres voleraient souvent au-dessus des îles du Nord.


Llynn



------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Florilèges de Poèmes

Ensemble, main dans la main, nous avancerons
Face à l'adversité, unis de liens sacrés.
Notre armure pourra bien être en haillons,
Rien ne pourra défaire notre amitié.

Nous nous élèverons tels des guerriers d'antan
Affrontant tous ceux qui oseront se dresser
Sur notre chemin en combattant vaillamment,
Epée à la main pour gracier les opprimés.

Un cœur en commun que nul ne pourra briser
Et que le bruit des cors fera se sublimer
Pour triompher de la ferveur de la bataille.

Tel est le credo que j'ai pris sans nulle hâte
Afin, qu'un jour, je puisse briser la muraille
Et, qu'à jamais, je sois de l'Ordre des pirates.


--


Le clair de lune
Reflète l' âme
De mon infortune
Que je condamne.

Toi, venant à mes côtés,
Accompagnant le soleil,
Tu m'as apporté
Tes yeux vermeils.

Rien ne peut égaler
Ta splendide beauté,
Même les muses
Deviennent des buses.

Tes mains brûlantes,
Tout aussi attirantes,
Me transporte de joie,
Dans un monde de soie.


Ystos


------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une nuit d'horreur



Ce jour là, je marchais au bord de la mer avec un ami. La météo était plutôt moyenne. Des nuages gris recouvraient le ciel et il commençait à se faire tard. Mon ami me dit :
« Tu vois là-bas, sur cette petite île, habitent mes parents. »

- Et si nous allions les voir, lui répondis-je.
- Si tu veux mais la marée va bientôt monter.
- T'inquiètes, lui dis-je.

Je descendis les escaliers menant à la plage et me mis à aller vers le large.
Au bout d'une demi heure, nous étions presque arrivés à l’île quand nous vîmes alors la marée montée au galop. Nous nous mirent à courir vers les petites falaises de l’île.
Je fus alors pris dans la vase et la marée me rattrapa. Mon ami me tira et nous réussirent à nous enfuir de là. L'eau me trempait jusqu'à la taille et nous avancions péniblement. Nous arrivâmes finalement au bord des falaises. Nous vîmes un groupe d'enfant et une jeune femme se protéger des eaux montantes. Je les rejoignais et tous ensemble, nous avions avancés vers l’île.

Arrivés sur les rochers, nous nous étions assis et avions regardé la mer. Je me retournai alors et vis une maison dans la pierre à l'écart de la partie de l'île principal.

- C'est celle-là la maison de tes parents ? Lui dis-je.
- Oui. Enfin, ça devait l'être…

L'habitat était très laid. La pierre des murs était mal taillée, les portes étaient rongées de partout et les fenêtres n'étaient plus.

- Charmant cette maison… dis-je à mon ami.
- Je ne sais pas se qui s'est passé, mais la maison de mes parents n'était pas pareil avant…

Nous avions tous avancez sur l’île. La nuit tombait et nous n'y voyons plus rien. Nous nous étions réfugié en haut de l’île, sur une minuscule place. Il y avait une petite église et nous étions entrés. J'étais monté en haut pour avoir une vue d'ensemble sur les lieux. La mer était plutôt agitée ce soir-là. Je redescendis et me blottis comme les autres dans un coin. Dans la nuit, ne trouvant pas le sommeil, je décidai de sortir un peu. La mer s'était calmée, mais le brouillard s'était levé. Je vis alors une ombre approchée de la place. Je regardais attentivement… Il avait, je ne sais pour quel raison, une seringue plantée dans sa tête. Mais il ressemblait plus à une sorte de zombie qu'à un humain.


Je vis tous les autres me suivre jusque dehors. L'un des enfants s'avança vers la personne. Le « zombie » tira une seringue de sa poche et le planta alors dans la tête de la petite fille. Tous le monde cria et se dispersa dans le village. Je restai un cour instant et vit la fillette se mettre à poursuivre tous le monde comme l'autre. Je me mis alors à courir comme tous les autres dans une direction. L'homme me suivit alors. Je courais, courais, courais… pris à gauche du croisement, une route qui menaient à une petite plage. Mais d'autres personnes zombifié sortirent de la rue et j'ai dû faire demi-tour. La rue de l'église était bloquée, il nous restait donc un chemin qui menait au rocher de la côte. Je courais à toute vitesse avec les autres qui m'avaient rejoins.


Arrivé en bas, nous vîmes que la mer s'agitait de nouveau. Les zombies nous suivaient, lentement mais toujours. Je vis une maison la porte ouverte. Nous nous dirigeâmes vers celle-ci et nous fermions la porte. Je pris un balai que j'avais trouvé dans un coin et bloqua la poignée. Les personnes dehors tapaient toujours plus fort sur ce qui les empêchait de passer. Avec les autres, nous cherchions alors un moyen de sortir de cette île. Je vis une chose recouverte d'une bâche. Je l'enlevai et découvris une petit bateau caché en dessous. Un livre était posé dessus. Je me mis à le lire :

18 août 745

Si vous lisez ces lignes, c'est que je suis, soit parti d'ici ou soit je suis mort. Ces lignes vous permettrons peut-être de vous sortir de l'île. Mais tout d'abord, je vais vous expliquer ce qui se passe ici. Un jour, il y a 5 ans, un homme était très malade et alla voir le médecin de l'île. Il lui fit un piqûre mais la malade finit par mourir. Les habitants l'enterrèrent mais une semaine plus tard, pendant la nuit quelqu'un le vit dans une rue. Il était en train de voler des seringues qui était rempli de la chose qui avait tenté de le garder en vie. Le village fût alors décimée par le nombres de mort-vivants qui ne cessait de s’accroître. Je suis sûrement le dernier survivant et je vous conseille de vite partir. Le bateau que vous venez de trouver est juste devant une voiture qui a la puissance suffisante pour le pousser. J’espère que vous allez vous en sortir.

Henri




Je venais de trouver la solution ! Je demanda alors à tous le monde de se mettre dans le petit bateau et d'attendre. J'entendis alors la porte claquée. Elle allait bientôt céder. J'avança le bateau et on se retrouva en mer. Au même moment, une personnes nous poursuivant réussit à s'accrocher à l'arrière mais la puissance du bateau le fit tomber et nous nous éloignions de la côte. Nous étions sauvés. Je regardais alors l'île qui s'éloignait au loin. Plus jamais nous ni retournerions. Je regardas ensuite mon ami qui était le plus inquiet de nous tous. Qu'était devenu ses parents ? Ballotté par les vagues, nous finîmes par arriver de là où nous étions tous partis...

Sabrapaille


------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ragots à gogo

Quelques temps après la création du vaccin contre la maladie de crabe, on aurait aperçu de nombreux crabes sur l'archipel Survivors. On aurait entendu BN comploter avec eux...
VDO aurait tout vu mais étrangement celle-ci disparu peu après...

Pikpamasalad utiliserait un chronomètre pour la taverne au potiron afin de poster à la dernière minute... Serait-ce donc son secret pour gagner facilement ?

Larosedessables chercherait un animal de compagnie. Elle aurait même essayer d'adopter VDO, la mouette. Mais en vain, celui-ci a décliné l'offre, préférant être aux côtés des livres et romans.. Aidez Larose à trouver un animal de compagnie !

Larkest chercherait à gagner de la réputation. Il aurait tout tenter, mais après un certain temps, il aurait enfin réussi ! En effet, il a acheté un oursin pour la maudite somme de... 126700po... Aie, ça pique !

Selon Matt, 12+12 = 22.. Certes, elle n'est pas douée pour les Math, mais pour nous faire rire, oui !

Willow aurait pété un plomb. Après 8 féroche à 8 modif d'affilés, il vend tout ! Même son corps ! des intéressés ?

Le célèbre Barbe Noire se ferait maintenant appelé "bébé" par une certaine personne. Aurait-il trouvé l'amour ? Et qui est-ce cette personne ? Willow ? David ? Quelqu'un d'autre ? Affaire à suivre..

David a acheté un coffre maudit et a obtenu Ochine dedans. Il achète un Mafe ensuite, et forge le tout, pour obtenir une Féroche 0/10. Quelques minutes avant, Dav' avait acheté une Féroche 0/10 pour la coquette somme de 900.000 Po's ainsi que 7 Naji, 2 Diline et 1 Mafe. Aurait-il mieux fait d'acheter un fragment et un Coffre Maudit lui aussi ? Surement, mais une chose ! Il s'agit de la plus grosse transaction de survivors !

Teyla ne pouvait plus fouiller pendant un certain temps et elle ne savait pas pourquoi... Elle ne s'était pas rendu compte que son bateau était parti en poussière...Pauvre Teyla, sénile à son âge..


Slip trafiquerait des quantités d'oursins astronomiques, au marché noir. Son commerce marcherait si bien qu'il aurait commencé à sombrer dans la folie, en prenant les oursins pour des pirates de Survivors !

Bloodyethelflint rejetée par son amour de toujours Le Crocheteur, aurait depuis peu rejoint un potager pour combler cela, et serait devenu accroc aux salades, si bien qu'elle en deviendrait terriblement violente et dépendante !

Jefflefou, suite à sa punition, semblerait s'être reconverti en moine, il tenterait de gagner en sagesse, seul dans son sanctuaire perdu au milieu de nulle part. Devrait-on désormais le nommer Jefflesage ?

Pikpasmalad tenterait de faire rejoindre les autre pirates à sa secte par des moyens illicites. Il aurait même dit posséder des licornes et autres objets fantastiques pour attirer ses futurs confrères. Certains auraient succombés à cette folie..

Willow aurait rejoint la nouvelle Marine dénommée The Shield à cause de certaines contraintes imposée par sa compagne et capitaine Miss Vane. Elle en aurait eu marre de ses agissements de Don Juan, et lui aurait imposé de se repentir.

David chercherait à conquérir le cœur de Kyo, qui lui semble, être déjà pris. Suite au refus de Kyo face aux déclarations présentes dans les lettres d'amours et poèmes offert par David, ce dernier aurait eu le cœur brisé et ne cesserait de répéter les mêmes mots... comme un robot.

Larkest et Pikpasmasalad s'amuseraient à réaliser des paris dans le dos des autres pirates. Récemment, Pikpasmasalad aurait parié que Larkest était le plus gamin du duo, tandis que Larkest aurait parié l'inverse. Chacun tenterait alors par tous les moyens de prouver à l'autre qu'il a tort.

PrisonEgo serait un pirate espion qui aurait infiltré des équipages afin de revendre, par la suite, des informations. Il aurait cessé son activité, depuis peu, dû au manque d'acheteurs.

Light aurait une liaison secrète avec une autre piratesse ou un autre pirate, ce qui déplairait fortement à son compagnon, Slip. Ce dernier commencerait à sombrer dans la consommation excessive de rhum.... Deviendrait-il enfin un vrai pirate ?

Titan serait revenu de parmi les morts pour réaliser sa vengeance. Tous les pirates qu'il aurait croisé auraient disparus dans d'étranges circonstances. Un conseil, évitez de vous approcher de ce dernier ou vous pourrez bien y perdre votre vie !

L'équipage de Thanatos aurait fait son retour sur les mers de Survivors. Sera-t-il capable, de nouveau, de terroriser ces dernières avec des guerres ensanglantés ?

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vous avez bien ri ? Vous vous êtes bien détendu ? Et bah, toutes choses ont une fin.
C'est ici que la VDO se termine !

Merci aux rédacteurs d'avoir écrit pour la VDO ainsi qu'à Ysstos et Spoken ! et à ceux qui ont envoyé des ragots !

Si vous voulez que la VDO continue, n'hésitez pas à participer et à écrire des textes, des poèmes, du graph, etc ! La VDO ne peut pas se faire seule et a besoin de vous !

A bientôt !

SurviRédac'


------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Citation de fin :

"Tu ne connaîtras jamais la fin de l'histoire en faisant demi-tour à deux minutes de la victoire."


Oxmo Puccino

------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Edition XXVII
Paru le 01 Avril 747
x

Avril, le mois de vacances, le mois du beau temps.
Le soleil est de retour, en compagnie d'oiseaux et des fleurs qui bourgeonnent.
Le rhum coule à flots , les monstres envahissent les îles et les pirates..
se tordent de rire ?

Hé oui, le premier avril, c'est l'heure de la blague et des pitreries !
Faites des bêtises ! Racontez-vos meilleures blagues, Jonglez avec les sabre, etc.
Il temps de rire dans ce jour de Charivari !

Et Pour vos détendre de ces moments de rigolades, rien de tels qu'une VDO !
Ragots, textes et interviews, rien que pour vos plus grands plaisirs !

Bonne lecture !

-----------------------------------------------------------
























































--------------------------- Ha , un petit bug , veuillez patienter ---------------------------



























































































































---------------------------- Rhaaa mais ils sont où mes textes ????






























































------------------------------ Et mes ragots ? Mon Rhum ???

























































------------------------------------------ Il y a rien !!!! Mais pourquoi donc ???

































---- Charivariiiii les amis ! <3 Pas de VDO pour vous ! En tout pas aujourd'hui !










- - - - - - - -°


































---------------------------------- Car les rédacteurs n'aiment pas écrire pour rien !
et attendre que des joueurs participent !


EN VAIN !












--------------------


--- Montrez que vous aimez la VDO ! Complimentez le ! critiquez le ! Ecrivez pour !
La VDO ne peut s'écrire seul ! Elle a besoin de vous !












------------- Aidez nous!






















































------ Siiiivous plè , édé nou a ékrirhe dés txt s, Chez mieu kom çà !






















































-------------------------------------



Sinon ça va vous ?











La famille ? Les amis ?







































Moi ça va un peu fatiguée...













car bon , vous savez pas , mais c'est dur d'écrire une vdo du genre ....
































Faut penser à la mise en page , à ce q'on doit écrire , etc etc ....






















C'est pas facile tous les jours !



































O

°


O o °






O
o
O °



















Ahalalala ! Bon ......








































Bref à demain pour la Vraie VDO <3<3

Des bisous <3


------------------------------------------------------------------------
        Le beau, intelligent, puissant, et surtout modeste Pikpasmasalad, vous souhaite un bon jeu !
Pikpasmasalad
Inscription
Inscription Screenshot

Connexion Actualité


Sites amis - Copyright Survivors toute reproduction interdite.
54 pirates actifs. Créé par Kévin Picart.
Survivors est un Jeu de Pirate en ligne et gratuit.